3. Les étapes à franchir pour mettre en marché un produit agroalimentaire

La réalisation d'un plan d'affaires propre à votre nouveau produit agroalimentaire ou à votre nouvelle entreprise devrait vous guider dans la définition des étapes à franchir.

Premièrement, s'assurez-vous de détenir tous les permis et autorisations requis. Il est risqué de dépenser argent et énergie tant que les permis n'ont pas été reçus.

Une fois les permis reçus et les recettes testées (lors de l'étude de marché), vous pouvez installer votre lieu de production. Les recettes développées lors de vos tests de goût pour de petites quantités peuvent devoir être ajustées aux nouveaux équipements.

Le produit agroalimentaire doit ensuite être emballé. Cette étape est cruciale.

L'emballage d'un produit agroalimentaire peut représenter un coût de production très élevé. De plus, l'emballage assure la préservation du produit en le protégeant des agents contaminants pouvant en altérer la qualité. L'emballage joue également une fonction marketing vitale. Dans de nombreux exemples de produits agroalimentaires, le consommateur entre d'abord en contact avec l'emballage avant de connaître le produit. Votre emballage doit donc faire vendre le contenu. L'emballage a une fonction pratique puisqu'il permet de transporter et de disposer le produit sur des tablettes et d'y apposer un code barre. En dernier lieu, l'emballage, plus que jamais, est une source d'information pour le consommateur : liste d'ingrédients, tableau de valeur nutritive, allégation santé, référence à des sites Internet ou études scientifiques, etc.

En résumé, l'emballage protège, fait vendre et informe le consommateur et votre client potentiel.

Avec le produit fabriqué et emballé, vous êtes prêts à vous attaquer à la livraison ou à la distribution. Selon le type de produit et le type de marché visé (local, provincial, international, etc.) plusieurs solutions s'offrent à vous. (Voir fiche 5.1 Circuits de distribution).

La grande majorité des produits ont des durées de vie tablette relativement courtes qui obligent le producteur.trice à faire un suivi serré de ses livraisons, mais également de ses ventes et surtout de son inventaire. Tout produit jeté parce qu'il a été produit en surplus est une perte nette pour l'entreprise.

Au début de cette fiche technique, la notion de proximité avec le consommateur a été abordée. Cet élément est revenu lors de la conception de l'emballage. Maintenant que le produit est en marché, cette notion revient sous la forme du service à la clientèle. Au cours de la vie d'un produit, des clients voudront exprimer leur insatisfaction au producteur.trice. Il faudra être prêt à écouter et à répondre adéquatement à leur critique.