1. Définition de la gestion

Gérer une entreprise ou un organisme communautaire, c'est développer et mettre en place les outils qui permettent le partage d'informations, la discussion de stratégies et la prise de décisions en toute transparence. La gestion permet de fixer les priorités. Les résultats financiers démontrent la santé de l'entreprise ou de l'organisation tout en protégeant ses intérêts et ceux du public.

Selon l'Agence du revenu du Canada1 qui régit et perçoit les impôts fédéraux, provinciaux et territoriaux sur le revenu des particuliers (sauf au Québec), une entreprise est une activité que l'on entame afin de tirer des profits. Une entreprise comprend :

  • la pratique d'une profession libérale;
  • la pratique d'un métier;
  • l'exploitation d'un commerce;
  • l'exploitation d'une entreprise de fabrication;
  • l'exploitation d'une entreprise de tout autre genre;
  • la poursuite d'un projet comportant un risque ou une affaire de caractère commercial.

Une organisation sans but lucratif peut obtenir une charte de constitution provinciale ou fédérale. De plus, afin d'obtenir le statut d'organisation de bienfaisance, elle doit aussi être enregistrée auprès de l'Agence du revenu du Canada.

La structure de l'entreprise ou de l'organisation a une incidence sur une panoplie d'éléments. Le tableau ci-dessous donne un bref aperçu des différences et similitudes entre les diverses structures.

Entreprise individuelle

Société de personnes

Société (Corporation)

Entreprise collective ou coopérative

Organisation sans but lucratif

Non constituée en société

Association entre au moins deux personnes

Entité légale distincte et est séparée de ses actionnaires

Entité légale distincte de ses membres

Entité légale distincte de ses membres

Appartient à un seul propriétaire

S’unissent pour exploiter une entreprise

De façon générale, en mesure de réunir d’importants montants de capitaux

Appartient aux membres (minimum de 3 à 5 selon le cas)

Personne n’a de propriété face à l’organisation

Le propriétaire peut prendre les profits.

Chaque associé a le droit à une part des bénéfices.

Les actionnaires ont droit à des dividendes en cas de profit.

Les membres ont droit à des ristournes en cas de surplus.

Les membres ne peuvent pas bénéficier des profits.

Le propriétaire est entièrement responsable des déficits.

Chaque associé est responsable de sa part des déficits.

Les actionnaires ne sont pas tenus responsables des déficits et peuvent perdre que la valeur de leur investissement.

Les membres ne sont pas tenus responsables des déficits et peuvent perdre que la valeur de leur part sociale.

Les membres ne sont pas tenus responsables des déficits.

Le propriétaire peut prendre toutes les décisions.

Les partenaires prennent les décisions selon l’entente conclue entre eux.

Les actionnaires ont un pouvoir décisionnel proportionnel à leur investissement.

Un membre = un vote

Un membre = un vote

1. Section inspirée de : Agence du revenu du Canada, Un guide pour les petites entreprises canadiennes, Révisé février 2008, http://www.cra-arc.gc.ca/F/pub/